Comment un jumeau numérique peut-il m’aider à contrôler des systèmes de production complexes par une mise en service virtuelle ? La mise en service virtuelle raccourcit considérablement les temps d'arrêt et la durée des projets.

La mise en service de nouvelles installations de production prend du temps, notamment en raison de la complexité croissante de la production, et n’est possible qu’une fois la mise en place des machines terminée. Si une installation existante doit être convertie pour un nouveau produit, il faut arrêter la production avant la mise en service.

Mise en service virtuelle

Une mise en service virtuelle peut raccourcir considérablement les temps d'arrêt et la durée des projets. On configure alors un jumeau numérique de l’installation et toutes les fonctions sont définies, testées et contrôlées sur ce modèle virtuel. Contrairement à une simulation classique, le modèle virtuel sera connecté à la commande réelle et réagit donc tout comme l'installation réelle grâce aux modèles comportementaux intégrés. Ceci permet non seulement une simulation sûre et une optimisation des programmes du robot sur l’ordinateur mais aussi la validation de la commande du système (simulation de programme PLC). Sans mise en service virtuelle, la validation du PLC ne serait possible que sur l’installation réelle, et les erreurs de programmation pourraient causer des collisions et des réparations coûteuses.

Les programmes optimisés à l’aide de ce modèle mécatronique seront finalement transférés sur le système réel. Il en résulte une sécurité renforcée du fonctionnement dès le début de l’utilisation grâce à une meilleure qualité logicielle du PLC et du programme du robot.

Mise en service virtuelle

Une solution évolutive basée sur un jumeau numérique

CENIT FASTSUITE 2e Édition offre pour cette tâche une solution de simulation évolutive qui repose intégralement sur le concept de jumeau numérique. Les programmes de robot et les modèles d'installation créés et simulés avec FASTSUITE 2e Édition peuvent donc être utilisés directement pour valider un PLC ou pour une mise en service virtuelle de l’installation. Pour la connexion de commandes extérieures, une interface standardisée avec OPC-UA est disponible. L’intégration en temps réel est aussi prévue au moyen d’un système de bus de terrain.

En bref : Grâce à la mise en service virtuelle de la commande de l'installation au moyen d'un jumeau numérique, les erreurs sont détectées de manière anticipée et sont corrigées sans attendre la fin de la phase de développement. Les coûts élevés d’une modification ou d’un remaniement du système peuvent ainsi être évités dès le départ. En outre, l'intégration plus étroite de la conception mécanique, du développement des commandes et de la conception électriques se traduit par un travail en parallèle et une coordination plus étroite dans les premières phases du projet. L’entreprise peut ainsi réduire considérablement les risques, les erreurs et les temps d'arrêt qui en découlent

Mise en service virtuelle
Mise en service virtuelle